Logo

L'Équipe de l'Espoir

Sandrine

La directrice

Cavalière et enseignante diplomée d'Etat.

Monitrice, entre autre, des cours compétitions. Elle est passionnée par les poneys.
Un enseignement traditionnel orienté vers le concours complet; ce qui n’empêche pas de se faire plaisir à cheval.

Coach en épreuves poneys et amateur dans les trois disciplines, cso, dressage et cce.

Son objectif ? C’est avant tout de faire partager sa passion aux plus petits comme aux plus grands... Le savoir et la manière avant le résultat.

Sa philosophie ? L’amour et le respect des chevaux et des poneys avant toute chose.

L’ambiance ? Familiale et décontractée ou comment vivre sa passion dans la bonne humeur.

Et toujours ? La SECURITE pour vos petites merveilles ou vous-même ce qui passe par du matériel de qualité et des poneys et chevaux gentils et bien dressés.



Patricia, Camille, Laura

Vos monitrices préferées

Toujours là pour rigoler, et aussi pour donner de bons conseils à poney ; un peu de sérieux tout de même lors de vos séances, où technique et rigueur seront leurs maîtres-mots ! Elles vous feront progresser tout au long de l'année, et à la fin pas de doute, vous serez de vrais champions !



Mélody et Daverine

Nos soigneuses toujours aux petits soins pour nos bêtes à 4 pattes

Petites mais costauds ! Il faut dire qu'elles en veulent nos petites stagiaires et soigneuses, et en plus toujours avec le sourire et prête à vous aider ! Amis propriétaires ne craignez plus rien, vos dadas sont entre de bonnes mains.



Jean Michel et Patrice

Nos palefreniers et bricoleurs hors-pair

Jean Michel notre palfrenier préféré entretien l'écurie pour le confort des équidés et votre tranquilité ; anticipation et efficacité sont ses qualités premières. Titice notre homme multi-fonction toujours là pour assurer la cure des boxes.



Newton, Sookie et le reste de la meute

Attention ! Chiens gentils !

Certes ils nous cassent les oreilles et n'aiment jouer que dans nos pieds, mais on peut leur faire plein de câlins et leur donner un bout de notre quatre heures (mais depuis quand n’as-tu pas mangé pauvre petite Soosoo malheureuse ?)